Les Fantômes du Houses of Parliament

Partager :

J’ai découvert récemment cette légende urbaine de fantômes du Houses of Parliament à Bordeaux, apparue semble-t-il dans le courant de l’année 2019 dans les médias et sur la toile. Même en ayant déjà vidé quelques pintes devant un match de Rugby (off course) dans ce pub, je n’avais jamais attendu parlé de cette histoire et de clients « fantômes« .

Sommaire

L’histoire du fantôme du Houses of Parliament
Des origines dans le passé du bâtiment ?
Le point de départ de l’histoire

L’histoire du fantôme du Houses of Parliament

Le Houses of Parliament est un pub qui se situe au 11 rue du Parlement Sainte-Catherine, entre la place de la Bourse et la place Saint-Projet. Ouvert en 2003, il semble avoir hébergé pendant quelques année un (ou des) fantôme. Le soir, à l’approche de la fermeture, des phénomènes étranges se produisent, à la cave, mais aussi en salle.

En effet, une table en particulier, au fond du pub, en est la cible privilégiée. Si celle-ci n’est pas débarrassée en premier, les verres sont éjectés sur le sol, comme si quelqu’un les pousser. Des caisses auraient traversé la pièce. Des apparitions et disparitions fantomatiques sont également rapportées. Une femme vêtue de violet dont seul le reflet dans le miroir est visible. Un homme endormi qui se volatilise dès que l’on approche.

Intérieur du Houses of Parliament bordeaux
Salle du Houses of Parliament
Crédit photo : Antoine Boisseau
Source : site officiel du pub

Tous ces phénomènes de poltergheist ont inquiété les serveurs de l’époque, dont certains n’osaient plus se rendre seuls à la cave.

Des origines dans le passé du bâtiment ?

A ce jour les origine des fantômes du Houses of Parliament et de ses apparitions n’ont pas été identifiées. On peut imaginer que ces dernières pourraient être issue du passé de la rue et du bâtiment. Certaines parties de ce dernier auraient été laissées intactes depuis plus de 300 ans !

Historiquement, nous retrouvons dans les documents officiels des références à rue du parlement Sainte-Catherine sous ces noms originaux : rua Pey D’adgens, devenue rapidement rue Pedagen. Au XVème siècle cette dernière étaient très étroite, et nul doute que de nombreux drame ont dû s’y jouer. Mais hélas, rien de suffisamment tangible pour les rapprocher de la légende urbaine.

Plan du quartier de 1500 autour du Houses Of Parliament
Représentation du quartier sur une carte du XVIème siècle par Adolphe Hequet
Source : BNF / Gallica

Le point de départ de l’histoire

Quand cela sera possible, il est évident que j’irais à nouveau vider quelques pintes sur place pour en savoir plus (non promis, ce n’est pas une excuse :)). Le point de départ de cette histoire semble provenir de l’émission « C »est au programme » animée alors par Sophie Davant (elle-même originaire de Bordeaux). Le chroniqueur, évoque ces fantômes du Houses of Parliament, témoignage d’une serveuse à l’appui. Hormis une reprise de cette légende urbaine sur le site maison-hantee.net et le Bordeaux Ghost Tour (guide touristique) je dois bien avouer que les sources manquent. Vous trouverez le replay ci-dessous.

Replay de la chronique « C »est au programme » – 22 mai 2019
Source : Chaîne YoutTube France2 de l’émission

Qui plus est, les phénomènes semblent ne plus se produire. Mais gardez donc en tête cette histoire la prochaine fois que vous irez boire un verre au House of the Parliament et que vous choisirez la table au fond du bar. Si votre verre tombe bizarrement au sol, ce n’est peut-être pas seulement dû à votre maladresse !

Si vous avez plus d’informations sur cette légende, n’hésitez pas à m’en faire part via les commentaires ou les réseaux. Cela permettra d’enrichir ce billet.

Sources

Partager :